Isolants minces : ça chauffe ! (droit de réponse)

Publié le par Fofo les Pinceaux

l'histoie est ancienne, je la laisse en ligne pour qu'on se souveinne de l'importance des lobbys du BTP dans les modes en matière d'isolation.

La version rénovée de cet article est en ligne sur notre nouveau site web ici.

-----------------------------------------

Pierres Vivantes a eu l'agréable surprise de recevoir un email d'un certain M. Lambert, sans adresse bien sûr, menaçant d'attaquer le blog devant le tribunal de commerce de Paris (enfin, on pense que c'est celui-là)  pour avoir colporté l'an dernier les infos diffusées l'an dernier par le CSTB, le centre technique du bâtiment, dans un article intitulé "isolants mince, c'est un arnaque, dit un rapport officiel".

Une sympathique mise en demeure, avec un soupçon de formules de politesse, aurait peut-être été préférable, cher M. Lambert ? 

Surtout que nous serions fort étonnés que le droit de la presse ait changé depuis l'élection de M. Sarkozy. Et donc, à notre connaissance, un tribunal de commerce ne statue point sur un article diffamatoire, de même qu'une cour d'assises n'est pas habilitée à juger de la grossièreté des commentaires laissée par les visiteurs, même si, visiblement, il y a des coups de trique qui se perdent !

Enfin, pour qu'il y ait diffamation, cher monsieur, il faut qu'il y  ait du contenu diffamatoire, c'est-à-dire injure ou propos de nature à nuire à la réputation de quelqu'un, propos bien entendu tenus de mauvaise foi. Vous comprenez bien, sinon, que je peux attaquer n'importe qui pour n'importe quel motif farfelu, à commencer par un journal qui citerait par exemple les propos désobligeants d'Yvan Colonna sur la justice française, au motif que le journal insulterait la justice !!

Le simple fait de relayer une information erronée, quand ce relai est fait de bonne foi, donne donc le droit à un "droit de réponse" à insérer dans l'article, mais pas à réparation financière. C'est une des bases du droit de la presse, mais c'est plus facile de menacer que d'ouvrir son code de procédure pénale, hein ?

Bon, j'arrête là, et comme Pierres Vivantes cultive un regard bienveillant sur l'humanité, nous reproduisons ci-dessous le mail de M. Lambert, qui aura ainsi son droit de réponse (en économisant un procès, sympa, ce blog, non ?).

le 22 mai 2007 - Le CSTB diffusait fin avril 2007 deux communiqués de presse présentant les résultats de tests in situ1 réalisés sur des isolants minces multicouches réflecteurs dans le cadre du PREBAT2, un projet financé par l?ADEME. Ces communiqués mettaient ouvertement en cause la performance thermique de ces isolants, alors même que le rapport de tests relatif à cette etude n?était pas achevé et la description du protocole de tests non disponible.

 La justice a condamné le CSTB pour insuffisance et incohérence, dénonçant « à l?examen de la communication incriminée (?) des éléments de nature à semer la confusion dans l?esprit du public (?), des conclusions hâtives et affirmatives exprimées sans la prudence nécessaire ».
 « Dans l?attente de la publication des résultats définitifs des études menées sur le sujet tant par le CSTB que par l?ORGANISATION EUROPEENNE POUR L?AGREMENT TECHNIQUE « EOTA », Le Tribunal de Commerce de Paris a interdit au CSTB «de poursuivre ses communiqués».

 Le CSTB a donc été sanctionné et contraint - sous peine d?astreinte - de retirer de son site Internet tous communiqués relatifs à cette étude.

 A l?opposé des communiqués du CSTB, les résultats de plusieurs campagnes de tests in situ réalisées à ce jour dans différents pays européens (en France, en Angleterre avec BM TRADA, en Allemagne avec le FRAUNHOFER INSTITUT FÜR BAUTECHNIK) ont démontré de manière concordante que :

 - mesurée en conditions réelles, la performance thermique d?un isolant mince multicouche réflecteur est équivalente aux isolants traditionnels les plus épais,
 - mesurée en conditions réelles, la performance thermique d?un isolant mince multicouche réflecteur est de 3 à 5 fois plus importante que celle mesurée suivant les méthodes de tests conventionnelles en laboratoire à la boîte ou à la plaque chaude gardée .

 Bien que convié expressément à prendre part au débat, tout comme l?ensemble des laboratories membres de l?EOTA, le CSTB n?a pas daigné assister à ce colloque.

 A propos du SFIRMM
 Le SFIRMM (Syndicat des Fabricants d?Isolants Réflecteurs Minces Multicouches) est l?association de 4 fabricants d?isolants réflecteurs minces multicouches
 INFO www.isoland-concept.com


Publié dans Pierres Vivantes

Commenter cet article

Dom 30/09/2009 15:13


Bonjour,

Sympa vos travaux, on commence les notres aussi : http://maisondothe.blogspot.com/
Ce serait sympa de nous ajouter dans vos liens, bon courage !


Bubulle 13/06/2008 14:24

Bonjour,En cherchant des caractéristiques techniques sur les pare-vapeurs, je suis tombé sur votre blog; une réflexion en passant, une maison dans le Jura doit avoir des murs de 55à60cm d'épaisseur, si vous rejointez à la chaux (très bien) laissez respirer vos murs, pas de pare vapeur, pas de peinture svp! en toiture, écran sous toiture obligatoire, avec des lames d'air dessus et dessous et arrêtez le avant la faîtière de manière à créer une circulation d'air , l'écran doit protéger, pas faire étouffer ...Bon c ourage, Bon vent

gary 22/04/2008 20:44

slt! trés bien le blog !voici le mien sur a rénovation d'une maison en ruine:renovation-maison.over-blog.coma bientot !

gary 24/03/2008 22:44

salut!super le site!voici le mien sur la renovation d'une maison en ruine:http://renovation-maison.over-blog.coma bientot!

magaeden 05/03/2008 20:11

salut fofo les pinceaux!!!Un petit message pour vous dire que j'ai repertorié votre blog sur le mien suite à la demande de votre amie mako de la maison qui s'restaure!!!Belle maison!!Bon courage!!!à+ mag