Calculer les coûts cachés du chauffage

Publié le par Fofo les Pinceaux

Merci d'être venu nous lire. L'article ci-dessous a été réactualisé ici avec une comparaison 2005 - 2012.

 

L'AJENA a dressé en 2005 un efficace résumé des coûts de chauffage et de production d'eau sanitaire des ménages, sous forme du tableau suivant. L'association jurassienne ajoute ce commentaire : " ces coûts sont en cents TTC par kWh et ils tiennent compte du rendement des appareils produsiant et émettant la chaleur, mais pas de leurs investissements, ni de leur entretien (ramonage, contrat SAV). Remarquons que seuls le kerdane et le hauffage électrique direct ne nécessitent pas d'entretien. Ces coûts sont calculés pour le chauffage d'une maison individuelle de 100 mètres carrés à Lons-le-Saunier (Jura), isolée (construction 1989/90) et la production d'eau chaude sanitaire pour une famille de 4 personnes. Pour obtenir un ordre de grandeur du coût de fonctionnement, il vous faut multiplier le coût du kWh par votre consommation."

 

Soleil
0 (en centimes d'euro par kWh)  
Bois déchiqueté
1.85 à 52 euros la tonne, pour un rendement de 3500 kWh/t.
Bois en bûches
4.0 à 42 euros la stère en quartiers de hêtre scié de 33cm.
Granulés de bois en vrac
4.2 153 euros la tonne quand ils sont livrés par camion souffleur
Pompe à chaleur géo-thermale
5.0 12 kVA double tarif, COP = 3
Gaz naturel
5.4 tarif B1, niveau 4
Granulés de bois en sac
7.1 260 euros la tonne en sacs de 20 kg
Fioul domestique
8.2 livraison de 2000 litres, à 0.65 euros TTC le litre.
Electricité
10.8 9 kVA double tarif, 12 000 kWh par an dont 5000 en heures creuses.
Gaz propane
11.1 moins de 2 tonnes (cuve louée) - 1 euro TTC/kg.
Kerdane (pétrole lampant)
15.3 1,14 euros le litre.

Commentaires personnels :

* Les granulés en sac coûtent une fortune, même si l'AJENA remarque justement qu'il vaut mieux commander des big bag de 1000 kg à un prix attractif. Cela discrédite les poêles chauffés aux granulés, très tendance en ce moment chez les constructeurs italiens, mais qui présentent tous les inconvénients d'une chaudière (stockage des granulés, vis sans fin) sans le bas coût de la livraison en camion souffleur.

* Le bois déchiqueté, remarque l'AJENA, est plutôt adapté aux installations de forte puissance ou aux logements collectifs, et ne concerne pas vraiment le particulier. D'ailleurs les fabricants de ce type de chaudière descendent rarement au-dessous du mW...

* Les bûches sont encore moins chères si vous profitez de l'affouage de la commune et que, par chance, les parcelles ne sont pas en pente au-dessus d'un précipice et à 20 km de la première route. Evidemment, débarder soi-même, c'est une autre paire de manches. On trouve cependant toujours un voisin qui vend au noir du bois débité, mais se pose aussi la question du séchage : il faut prévoir un emplacement accessible en bordure de la route pour le déchargement du bois. Et un autre local avec un bon toit pour stocker le bois séché.

Comme le dit, dans un article paru en 2005 dans La Maison Ecologique, le journaliste Patrick Viot : "une cuve de 2000 litres de  fuel devra laisser la place à 6 mètres cube de granulés, 15 stères de bûches ou 20 mètres cubes de plaquettes (bois déchiqueté) ! Une simple bâche peut parfois suffire à abriter une pile de bûches, mais plaquettes et granulés nécessitent un stockage en silo à proximité immédiate du local de la chaufferie."

Et qui dit silo, dit environ 1000 euros d'investissement supplémentaire au minimum. Nous allons donc aussi rendre visite à un architecte qui s'est construit son silo maison.

* Pour la pompe à chaleur, nous attendons vos commentaires, car nous ne nous sommes pas posés la question de la géothermie, la maison reposant sur un superbe socle de calcaire jurassien (les fameuses marnes bleues de Château-Chalon ne sont pas loin) complètement increusable à moins d'être émir dans le pétrole.

Publié dans Chauffage

Commenter cet article

Gounthar 06/04/2006 14:42

Merci pour cet article formidable, qui atomise certaines idées reçues, et répond à des questions que je me pose!Je reviens à Lons Le Saunier mi juin pour une semaine de vacances, je pense que je vais me régaler dans votre région ;-)